Fidèle ! Je suis resté fidèle à Narbonne mon amie.

Voilà ce que l’on peut lire sur l’un des murs de la ville. Cette phrase vient de Charles Trenet, l’un des narbonnais les plus connus en France. Il faut bien avouer qu’il est difficile de se contenter d’une seule visite de l’agglomération. L’envie d’y retourner se fait vite sentir !

Parlons un peu histoire. Narbonne fut fondée en 118 avant Jésus Christ par l’empire Romain. D’ailleurs, elle est la première colonie romaine hors d’Italie, d’où son appellation de «fille aînée de Rome hors d’Italie».

Lorsque nous déambulons dans les rues de la ville, nous avons le sentiment d’effectuer un voyage dans le temps, comme peut en témoigner la Via Domitia, qui est l’un des vestiges des 2500 ans d’histoire de Narbonne.

En plein centre ville, l’actuel hôtel de ville domine les bâtiments alentours. Il fait partit de l’ancien palais des Archevêques qui est composé de deux bâtiments principaux : le Vieux palais (d’origine romane) et le Palais Neuf (de style gothique). Depuis le sommet de l’une des trois tours, vous aurez un point de vue imprenable sur la ville.

Une fois l’hôtel de ville visité, nous pouvons nous diriger vers le canal de la Robine. Le pont séparant la cours Mirabeau et la cours de la République, reliait, dans le passé, le quartier Romain et le quartier du bourg. De nos jours, le pont reste une passerelle à vocation marchande entre les deux cours.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :